Ce projet national TRAME VIVEA  est lancé pour mieux caractériser le rôle actuel et futur
des groupes de développement dans la formation continue des agriculteurs,
Trois autres départements ont été retenus pour mettre en œuvre ce travail 
et mènent cette même opération (FDGEDA du Jura, FDGEDA du Doubs, et FDGEDA et AFMA du Pas de Calais).
Il s’agit  d’une " étude action ", sensée servir la stratégie
que nous souhaitons mettre en œuvre
par rapport à la formation continue dans nos groupes.

Présentation synthétique du projet d’étude action sur
« Les groupes de développement et la formation continue des agriculteurs » logo_vivea

- le projet est piloté par Eric Charbonnier de TRAME- 

 

logo_trameLa formation continue des agriculteurs est souvent citée comme un moteur important des groupes de développement. Pourtant, aucun travail ne montre le rôle que joue la formation dans les collectifs agricoles. C’est pourquoi Trame et Vivea ont décidé de lancer une « Etude action sur les groupes de développement et la formation continue des agriculteurs ». Vivea est commanditaire de cette étude action et Trame réalisateur. Quatre territoires ont été retenus pour mettre en œuvre ce travail : les FDGEDA du Doubs, du Jura, du Pas de Calais et de l’Allier (FDGEDA, FDCETA et DFAM 03)

Quel intérêt ?
*être un des 4 sites pilotes nationaux et donc figurer dans les témoins dans l’étude finale qui sera diffusé au sein de VIVEA et de Trame

*montrer la plus-value des groupes dans la dynamique formation du département

*anticiper sur le développement de la politique formation VIVEA, en réalisant ce travail de fond, et en se montrant des acteurs dynamiques de la formation, vis-à-vis des partenaires mais aussi vis à vis de VIVEA
*
  Mieux identifier ce qui relève de la « spécificité groupes » dans l’activité formation, vis-à-vis des partenaires (CA, MSA, collectivités, VIVEA)
*
bénéficier d’un chantier national gratuitement !

*à l’issue de ce travail, être en capacité de construire un plan d’action dynamisant pour les groupes et la formation continue du département : revoir la position de la FDGEDA, repenser une stratégie formation, en cohérence avec son environnement professionnel (stratégie VIVEA, politique CA…).

Les objectifs de l’étude action
Ce travail vise à préciser et à éclairer la contribution actuelle et potentielle des groupes de développement à la formation continue des agriculteurs
*
analyser le rôle actuel et futur des groupes de développement en matière de formation continue des exploitants agricoles
*
entreprendre des actions conjointes pour renforcer le rôle des groupes de développement dans les dynamiques de formation

Les territoires sont retenus non pas pour leur représentativité, mais parce qu’ils réalisent actuellement (62, 39, 25) ou sont potentiellement réalisateur (03) de diagnostics d’organisation. Ce travail s’appuie donc sur la réalisation par Trame de ces diagnostics d’ « accompagnement du changement »

Les objectifs opérationnels

1- Avoir un descriptif des actions concrètes menées par les groupes de développement en matière de dynamique formation que ce soit pour eux mêmes ou pour les agriculteurs des territoires concernés

2 - Avoir une synthèse de la perception des groupes de développement quant à leur rôle à l’avenir sur la formation des exploitants agricoles 

3 - Proposer des pistes d’action pour renforcer le rôle des groupes de développement en matière de formation

Les résultats attendus

Un rapport d’étude action « Les groupes de développement et la formation continue des agriculteurs : diagnostics et propositions de 4  territoires » comportant :
Une  synthèse de 4 diagnostics de groupes auprès de FDGeda  ou de groupes locaux et/ou à partir d’un état des lieux des groupes du département,

Des pistes d’action pour renforcer le lien entre groupes de développement et formation continue et/ou les plans d’action construits entre les structures locales et les représentants de VIVEA territoriaux.

Modalités de mise en œuvre
Un comité de pilotage à constituer avec : des représentants des groupes, des élus Vivea

Deux réunions du groupe de pilotage :

Lancement de l’étude avec les  responsables « formation » du département (FDGEDA, FDCETA, DFAM, VIVEA…),

Restitution des résultats de l’étude auprès du groupe de pilotage,

Des entretiens avec quelques personnes clefs du département, en capacité d’être des « informateurs privilégiés » sur ce thème,

Des entretiens avec Vivea et des OF incontournables du département.