dfam rps

DFAM 03                  
Objectif :
sensibilisation et prévention

Agir sur le mal être au travail dans l’agriculture – 
Les agricultrices de l’Allier entrent  en action ! 

Le sujet du bien ou mal être en agriculture est quelque peu tabou, en agriculture on ne se plaint pas…
Et pourtant, « le stress est dans le pré ! » et ce n’est malheureusement pas de la téléréalité, nous connaissons toutes et tous des voisins ou amis exploitants en difficultés
[1]

HELP (2)

Qu’est-ce qui construit ce mal-être ?
Nous nous sommes interrogées  sur le métier d’exploitant agricole : c’est dans le travail qu’il se passe quelque chose, quelque chose qui rend le métier difficile, voire ...trop difficile à  vivre.

Le travail en agriculture, c’est  l’agrandissement des exploitations, le regroupement en société, l’administratif et  les contrôles, les revenus toujours plus tendus, les aléas du vivant et du climat...
« C’est beaucoup pour un seul homme ! » C’est aussi une multitude de tâches et de compétences, des injonctions contradictoires, des ressentis qui engendrent des remises en question ... 

Une enquête basée sur le travail "réel" a été réalisée dans l’Allier sur deux exploitations cibles.
 - en collaboration avec la CCMSA –IGF[2]- et Madame Josiane Voisin ergonome : un travail de diagnostic dans  5 départements Allier, Gironde, Ardennes, Pas de Calais, Ile et Vilaine). Les connaissances issues de cette enquête ont permis de repérer les éléments clés des conditions d’exercice du métier d’agriculteur et détecté les situations de travail sources de difficultés et sources de conflits.

Les agricultrices des GFDA  de l’Allier - DFAM 03-
fortes de l’expérience collective de communication

 via l’écriture et la diffusion  du livre « Je suis agricultrice aujourd’hui »
souhaitent engager une campagne
de sensibilisation et de prévention des R.P.S.
(risques psycho-sociaux)

et vous  invitent à les rejoindre dans cette réflexion, dans cette action :
Les éleveurs sont en première ligne,  
Que faire ? Comment s’en sortir ?  Quelles pistes d’action ?

Après avoir identifié les  sources de stress, (nous organisons à cet effet une journée de formation le 18 mars 2013 pour comprendre les mécanismes qui peuvent conduire vers les RPS) nous essaierons de trouver avec vous des pistes de progrès, des leviers pour agir !

Contacts Michele Debord  debord.michele@orange.fr  04 70 51 73 80
Elisabeth Grad famille.grad@gmail.com  04 70 67 58 52
Christine Cury chcury@yahoo.fr  : 04 70 42 03 97   voir coordonnées des membres du CA ICI
                                                                                                                                                                                                     

1147-idee-ampoule-987

La solution dans ce domaine ne pourrait-elle pas venir  des femmes au sein des foyers, la population masculine n’est elle pas un peu limitée,  dans sa capacité à accepter les émotions et à accepter de ne pas être des surhommes, la solution n’est elle pas dans la dynamique et l’apport des groupes de développement ?          

[1] On recense environ 400 suicides par an dans le monde agricole, Une surmortalité par suicide ! C’est la catégorie professionnelle la plus exposée. Ces données sont fournies par l’INVS, Institut National de Veille Sanitaire.

[2] Inter groupes Féminins