LA MONTAGNE 16 MARS 2017 EDITION MONTLUCON
Merci à Gabriel JUILLARD

006

Un public captivé ! interpellé !
Pas évident pour la troupe de plonger dans l'histoire de ce public d'agriculteurs venus en famille, de s'approprier et de lui raconter sa propre histoire, de lui offrir un miroir de sa condition...un miroir dans lesquel il va reconnaître  une mère, une grand-mère, une voisine, un parcours silencieux...
un spectacle où le reflet renvoyé permet, en réalité, de reconstituer sa propre image familiale.

Trois voix sobres et poignantes, presque empreintes de solennité  !  Une scène presque nue, 4 chaises, un micro, trois vieilles femmes, toutes de noir vêtues ,des femmes de fermes sculptées par des halos de lumière ! 
Les masques tombent ! « Pourquoi voulez-vous parler de nous ? » Méfiance ! Comme si les femmes de fermes avaient longtemps souffert du regard que l’on portait sur elles... Des "non -dits", ou des "on ne dit pas" , "ça ne se dit pas ! qu'en penserait le voisin ?" ... un regard que l'on porte encore ? 

Screen Shot 269

Une mise en scène qui nous fait entrer par la petite porte  et devenir presque intimes
avec ces femmes de trois générations différentes.
Des thèmes sensibles comme le suicide ou le poids de la transmission, du patrimoine abordés,
délicatement, tout en nuances, tout en tendresse, qui soulèvent l'émotion, quelques larmes, le rire, qui font écho à un quotidien, à un vécu !
Pessimiste ? Positif ? Tourné vers le passé ? Actuel ? Les avis sont partagés.

Mais le pari est réussi, l'hommage aux Travailleuses de l'ombre",
à celles qui ont fait tomber les barrières vers un dévoilement du travail ,
vers la reconnaissance professionnelle de la femme dans les fermes est rendu !
Oui,  mais pourtant c'était  bien comme ça avant ! "c’est rien, c’est notre vie de tous les jours, ça ! "
"Tout a changé ici, et ça s'est pas fait tout seul..."
Crédit photo : DR Légende photo : Muriel Racine, Pamela Ravassard et Marie-Aline

P1060930

 Muriel Racine, Paméla Ravassard, Marie-Aline Roule. 
Place au débat ! animé par Juliette Moyer (RCF) 

P1060928 

Elisabeth Grad et Michèle Debord présentent le contexte* dans lequel s'inscrit ce spectacle 
En savoir plus LA FAMILLE AGRICOLE Spécificités

"Depuis 8 années maintenant, nous tentons de relever un challenge audacieux - sortir les agricultrices de l’isolement, leur donner la parole, la libérer et surtout contribuer, les aider à s’épanouir personnellement et professionnellement. Nous essayons de faire tomber les barrières pour une vraie reconnaissance, un vrai dévoilement du travail et de la place des femmes dans les exploitations. Tous ces combats, toutes ces étapes dans l’évolution du statut, l’évolution des mentalités, vous allez certainement les revivre par ce spectacle.
A vos réflexions ! Aujourd’hui, nous souhaitons travailler et nous interroger sur les spécificités et les transformations de La Famille agricole. Famille des champs » et « Famille des villes » partagent-elles, à votre avis,  les mêmes préoccupations ou Les familles agricoles présentent-elles une configuration particulière, des particularités en lien avec le milieu, le territoire, le contexte social et culturel dans lequel elles évoluent.
Et surtout, et ce sont ces questions que nous aimerions vous poser comme fil conducteur de ce spectacle :  -Quel rôle, voire quelle responsabilité la femme porte-t-elle dans les mutations de la famille agricole ?
-la famille agricole s’est-elle redessinée dans sa composition et sa trajectoire en lien avec les profonds bouleversements sociaux, juridiques et législatifs qu’ont connus les femmes en agriculture ?" DFAM 03

Femmes de Fermes Création collective d’après Marie-Anne Dalem Mise en scène : Henri Dalem
La tournée des Femmes de fermes bat son plein à l'heure ou le spectacle passe le cap de la 100ème. |...]